01 décembre 2021 ~ Commentaires fermés

Voici décembre, 2021

Aède, trouvère, troubadour

E un saltimbanque pour l’occasion

Dehors, en cette fin de nuit, il pleut sur Paris

Donc, pas de point, les gouttes d’eau assurent la ponctuation

Ponctuer a minima

Une scène large et profonde, plutôt celle de l’Opéra

Une épinette des Vosges, une mandoline et une harpe

Tout en douceur, demeurer dans le féminin

Le saltimbanque est un derviche tourneur, héritage des Ottomans

Il tourne, il tourne, il tourne

D’&bord lentement

Arrivée des flûtes

Flûtes de pan et flûtes traversière

On monte le ton, on augmente le son

Le derviche accélère, de plus en plus de ronds

On voit les braises, le tison

Au loin on tambourine, bendir et darbouka

Ce sont des images venues, revenues des fonds des âges, d’un autre temps

Souvenirs et mémoire d’enfant

Saluer le génie de la composition

Et toujours l’imaginaire, l’imagination…

***

mmz – Mercredi 1er décembre 2021 vers 4 heures du matin.

 

 

 

 

Les Commentaires sont fermés.

Il mondo della poesia |
Allusions infimes |
LaPage2 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | blog d'une pythagoricienne
| mes petites idées
| Blog de Aymane Hafit ...