10 juillet 2018 ~ Commentaires fermés

Devoir moral, bon sens, dignité…

Devoir moral, bon sens, dignité, ce sont là des sentiments simples et basics que nous devons tous avoir à l’égard de nos parents, de nos oncles et tantes…

Nous devrions essayer.

Les litanies des uns et des autres sont souvent affligeantes.

Nos ‘Vieux ‘ méritent le respect, dans tous les cas ils sont en droit d’espérer soins et attention.

Oscar Wilde l’avait dit à sa manière.

Victor Hugo eut à s’occuper de ses petits-enfants et a écrit remarquablement, aussi, sur l’art d’être grand-père.

Il n’y a pas d’excuse d’abandon de ses descendants ou ascendants.

Même l’abandon des animaux doit cesser et l’infraction devrait, dans certains cas, entrainer une sanction pénale.

§§§

Les voyages répétés ont pour but de remplir les deux frigos et  de s’occuper de quelques tâches administratives.

Au fond, quelques heures de conseil, de bienveillance et d’écoute.

Rassurer.

Les personnes âgées ont sans cesse besoin d’être rassurées.

Les personnes très âgées, ayant vécu à des époques différentes, certainement plus humaines, nettement moins techniques et technologiques, ont besoin d’assistance, d’explication et d’énormément de pédagogie.

Les associations et les auxiliaires de vie ‘font beaucoup ‘ , mais cela ne remplace pas la présence d’un fils ou d’une fille.

La progéniture a, en principe, l’affection en plus.

On ne devrait pas parler d’obligation naturelle, non, on devrait évoquer un devoir d’affection et de tendresse avec une expression de gratitude.

Des relations conflictuelles et certaines situations de maltraitance pourraient expliquer la distance et les rancoeurs, mais à l’égard des personnes ayant dépassé un certain âge, on devrait conseiller et définir le sens du mot prescription.

Le temps, normalement, apaise les tensions et fait oublier les passifs…

§§§

Ces petits soins et ces attentions, faits le plus naturellement du monde, nous font oublier notre propre personne.

Place aux autres.

Les écouter enrichit.

Des histoires familiales ‘meublent ‘ cette dernière soirée, La télé éteinte, les échanges sont intéressants et  quelques formules et proverbes sont même notés dans un carnet spécial ‘mère’.

La qualité de la relation a quelque chose d’exemplaire.

Le lointain passé fut rude, mais nous en sommes très loin…

Et il y a prescription !

[...]

***

Mardi 10 juillet 2018 – mmz – Publié vers 5 heures du matin.

 

 

Les Commentaires sont fermés.

Il mondo della poesia |
Allusions infimes |
LaPage2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog d'une pythagoricienne
| mes petites idées
| Blog de Aymane Hafit ...