05 juillet 2018 ~ Commentaires fermés

Chapitre 2 : Comment ça s’est exactement passé

Comment ça s’est exactement passé, rien que les faits. Les évènements, vêtus de frusques sombres, n’ont nullement besoin d’être enjolivés, ni, d’ailleurs, besoin d’être édulcorés.

L’honnêteté intellectuelle impose la sobriété.

Pour le public, on doit la vérité.

Les séquences ayant eu des témoins permettent, en principe, d »éviter les extrapolations ; les téléphones portables modernes pouvant à tout moment rentrer en jeu et livrer le sonore et le visuel infirmant ou confirmant telle ou telle position.

Ce chapitre commencera par une annonce, comme la sonnerie du théâtre, informant du début de la pièce.

Huit mois plus tard, il est toujours difficile de parler ou d’écrire certains détails de cette matinée de ce jour de novembre…

It was the third of September,

The day I’ll always remember, yes I will

‘Cause that was the day that my daddy died…’

Cette Chanson des Temptations; Papa Was Rolling Stone, elle-même d’une grande tristesse, sonne juste, il s’agira, le moment venu, de préciser ce jour marquant de novembre…

                                                        §§§

Les différentes séquences s’étaient déroulées très vite, étaient fugitives, furtives et avaient comme un parfum d’irréel. Une atmosphère irréelle car complètement inattendue. Coup de massue, tremblement de terre, séisme, des instants que le cerveau ne réalise pas vraiment. Sommes-nous éveillés, vivant et subissant une catastrophe, ou endormis, faisant un cauchemar ?

Il fait froid, dehors.

La région ESt n’est pas la Méditerranée et la saison est bien entamée.

L’interdiction de fumer dans le car oblige les fumeurs à sortir à chaque arrêt plus ou moins prolongé. La cigarette leur permet de braver le temps.

Une jeune femme, les cheveux longs, châtains, qui suivait la scène à quelques mètres, finit par s’approcher et  dit :

-  Monsieur, dites-nous si vous avez besoin de quelque chose, si on peut aider à faire quelque chose…

- Franchement, c’est très gentil de votre part, mais ça devrait aller.

- Vous êtes vraiment certain ?

- Oui, vraiment, mais vous, vous vraiment adorable et mignonne !

Cette intervention restera comme un souvenir doux et agréable. Elle est l’illustration de l’existence d’une jeunesse de France humaine et humanitaire.

[...]

***

Jeudi 5 juillet 2018 vers 2 heures du matin. – mmz – version blog.

Les Commentaires sont fermés.

Il mondo della poesia |
Allusions infimes |
LaPage2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog d'une pythagoricienne
| mes petites idées
| Blog de Aymane Hafit ...