21 juillet 2017 ~ Commentaires fermés

‘ La Littérature est le filtre du langage ‘

‘ La Littérature est le filtre du langage ‘ , la phrase n’est pas de moi, mais je veux bien la partager, l’adopter, l’assumer. Sans la littérature, point de maîtrise des mots. Les mots deviennent amis parce qu’on les glane, on les cueille un peu partout, dans le temps et dans l’espace. Chemin faisant, ils forgent notre expression, fixent notre style, un peu comme le souffle d’un sportif, d’un compétiteur, homme ou animal.

Et ceci est un exercice. Et il y a eu des milliers d’exercices…

Se dégage alors une pensée, une pensée d’abord personnelle, forcément subjective, donc parcellaire et partisane, toujours au début… Puis, la littérature, de simple outil d’apprentissage, essentiellement  des langues et des civilisatiobs, nous détache des poncifs et des jugements erronés, surannés, anachroniques et parfois intellectuellement malhonnêtes !

La Littérature est l’oxygène des esprits libres voulant demeurer éveillés.

Alors on avance, reconnaissant(s) à tous ces auteurs du monde qui nous ont transmis – et continuent – de nous transmettre un savoir, une culture, formant sans cesse notre esprit, la vie et notre regard faisant le reste…

***

Le 21/07/2017 vers 1h 30.

Les Commentaires sont fermés.

Il mondo della poesia |
Allusions infimes |
LaPage2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog d'une pythagoricienne
| mes petites idées
| Blog de Aymane Hafit ...